Adjim Danngar

Adjim Danngar

Né à Sarh en 1982, Adjim Danngar se forme à « L’atelier Bulles du Chari » à partir de 1999 à N’Djamena. Il publie ses premiers dessins dans le mensuel pour la jeunesse Rafigui avant de dessiner au journal satirique Le Miroir. Il participe alors à de nombreux concours internationaux de caricatures (Yaoundé, Turin, N’Djamena) et remporte le prix du concours de la caricature de Turin en 2004 (Africartoon). Il est contraint de quitter le Tchad la même année après avoir été menacé pour avoir abordé des sujets sensibles dans ses publications. Il demande l’asile politique en France et obtient le statut de réfugié avec l’appui de Reporters sans frontières, de la Maison des journalistes et du collectif « L’Afrique dessinée » depuis 2005, il participe à de nombreuses expositions et festivals en Afrique, en Allemagne, en Italie et en France (Festival d’Angoulême, Festival de la bande dessinée engagée de Cholet, FIBDA en Algérie, Bulles d’encre à Conakry, et chaque année les Rencontres Internationales du Dessin de Presse au Mémorial de Caen, Africajarc, etc.). Il a également participé à plusieurs albums collectifs dont « Dégage ! Le temps des révolutions » avec l’association Cartooning for Peace publié chez Fetjaine, « I have a dream : un nouveau monde se dessine » publié chez Steinkis, « Thembi et Jetje, tisseuses de l’arc-en-ciel » en 2011 et « Sommets d’Afrique » en 2013 publiés chez L’Harmattan BD. Son album “Mamie Denis, évadée de la maison de retraite”, scénarisé par Christophe Edimo, est sorti le 25 janvier 2017 chez l’Harmattan BD. Depuis 2015, il est membre du conseil d’administration de l’association United Sketches.

  • Male
  • 2