KHP

KHP

KHP (=Koutawa Pryslay Hamed) né en 1979 en République du Congo. Dessinateur / scénariste.  Après une formation à l’école de peinture de Poto-poto à Brazzaville entre 1995 et 1997, Koutawa Pryslay Hamed, dit KHP, s’engage dans la guerre civile où il combat dans une des milices formée par les principaux leaders du pays. Revenu marqué par cette expérience, il commence dès 1998 à travailler sur une bande dessinée portant sur la guerre civile. En 2000, il rentre à l’Académie militaire de Brazzaville et laisse de côté ses ambitions dans le 9ème art. Ce n’est qu’en 2007, suite à un atelier BD organisé au Centre culturel français de Pointe-Noire, avec le dessinateur kinois Asimba Bathy, que l’envie de dessiner commence à revenir. Au courant de cette année, les membres de l’atelier se constituent en collectif sous le nom de Ponton BD. En 2007, il réalise les premières planches de Descente aux enfers, histoire qui se déroule durant les principaux événements de 1992 à 1997. Celles-ci sont publiées sur quelques sites. En 2009, il publie quelques planches d’une série intitulée S’il suffisait d’aimer dans Pointe Noire Magazine, pour laquelle il continue à publier par la suite. L’année suivante, il sort chez Breizhan african édition son premier album personnel, Le chemin de si je savais qui rencontre un certain succès. Enfin en mai 2012, il participe chez L’Harmattan BD à un album collectif autour d’auteurs congolais (avec Jussie Nsana et Lionnel Boussi) : Chroniques de Brazzaville. L’album est présenté à la Biennale des Littératures d’Afrique Noire à Saint–Médard–en-Jalles près de Bordeaux où il est invité. Il propose dans ce collectif une histoire qui traite à nouveau de la guerre civile qu’a connue le Congo-Brazzaville entre 1992 et 1998. Il a remporté en mars le prix de la Presse panafricaine 2019 grâce à son dernier album, Les dessous de Pointe-Noire. Ce qui est flagrant, c’est que toutes ses réalisations sont entièrement faites au stylo à bille sur du papier canson.

  • Male
  • 3