Le 8 Mars approche à grands pas. Mais ouiiiii la journée internationale mettant en avant la lutte pour les droits des femmes notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes. La journée qui certes, peut donner lieu à certains excès, mais qui n’en demeure pas moins essentielle. Elle est d’ailleurs mise à profit par des femmes responsables (et n’a pas besoin d’être tournée en ridicule par des machos paternalistes).

Nous à Waandacomics nous sommes progressistes. Nous ne soulevons pas les kabas (d’ailleurs, blagues à part, qui fait encore ca?). Chez nous, on met surtout en avant les personnages féminins, oui messieurs-dames.

La place des personnages féminins dans les BD africaines

Etant d’abord une affaire de femmes, il est normal qu’elles aient la préséance pour en parler (N’en déplaise aux machos sabitout sachants-savants).

Regard de femmes

Le secteur du 9e Art n’est pas en reste quant à la valorisation des femmes, suivant le mouvement que connait le monde depuis quelques décennies. Les auteur(e)s de BD africaines eux aussi mettent de plus en plus en avant les personnages féminins et ce dans divers sujets.

On observe par exemple une recrudescence de BD sur des sujets liés à l’émancipation des femmes, et la revendication de leurs droits.

C’est le cas par exemple de Feyrouz versus the world de la bédéiste Zainab Fasiki, une auteure qui s’est engagé contre les injustices vis-à-vis des femmes dans son pays, le Maroc.

Publiée par la maison d’édition libanaise Tosh Fesh, la BD raconte les difficultés d’une jeune fille qui se heurte à sa famille conservatrice qui veut la brider et l’empêcher de réaliser ses rêves d’envol.

Nous ne pouvons parler de BD mettant en avant les personnages féminins sans citer ces succès qui sont à juste titre exposés à Angoulême dans le cadre de l’exposition Kubuni (qui se déroule jusqu’au 26 septembre 2022 en France).

C’est le cas de La vie d’Ebène Duta dElyon’s qui raconte le quotidien d’une jeune fille à la peau noire, qui vit à l’ étranger. Cette jeune fille moderne, intelligente et débrouillarde essaie tant bien que mal de s’en sortir en Europe malgré sa poisse légendaire.

C’est également le cas de la BD Aya de Yopougon de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie publié aux éditions Gallimard – Collection Bayou. A travers cette BD, l’autrice d’origine Ivoirienne nous présente une Afrique bien vivante, loin des clichés, à travers des personnages féminins hautes en couleurs.

Le sujet de l’émancipation des femmes n’est pas seulement une affaire de femmes. Bon nombre d’hommes qui se sentent touchés par la question des droits des femmes se sont eux aussi joints à la lutte.

Regard des hommes

Nous pouvons citer par exemple, et ce de manière non exhaustive, les auteurs suivants:

Joël Alessandra est l’auteur de la BD La force des femmes – Rencontres africaines. Il s’agit d’une BD Africaine Documentaire, publiée le 12 Février 2020.

Dans cet ouvrage, l’auteur met en images quelques unes des histoires qui lui sont arrivées. Avec des récits courts et moins courts, vrais, vécus. Tous mentionnent des femmes et des jeunes filles, rencontrées dans des situations parfois tragiques, quelquefois terribles, mais certaines fois gaies et optimistes

Nous avons également Maïmouna, une bande dessinée de Yves Madiba “Mayval” qui a utilisé un personnage féminin, une femme africaine d’aujourd’hui, loin des clichés et des stéréotypes, pour mettre en lumière des sujets tels que la migration.

Nous avons ensuite L’ association des femmes africaines, de Swann Meralli. parue le 29 janvier 2020 chez Marabout, est quant à elle une chronique sociale. Elle brosse toute une série de portraits réalistes des femmes à travers les personnages du quartier des Mimosas, qui se sont réunies au sein de l’Association des femmes africaines pour résoudre un certain nombre de problèmes.

Enfin, nous avons La perle de Kitokoville de Valéry Badika Nzila ” Badik’art” une bande-dessinée donnant chair à une lycéenne africaine indépendante et moderne.

Ce ne sont donc pas les œuvres qui manquent quant à la mise en avant des femmes africaines, de leurs potentiels à leurs combats.

Et chez nous, à waandacomics, nous en avons une pléthore.

La place des personnages féminins chez Waandacomics

Votre plateforme de distribution de BD africaines préférée sait que les femmes sont des êtres qui méritent pareil égard que celui accordé aux hommes dans le 9e ART.

C’est la raison pour laquelle nous sommes toujours ravis d’acquérir des droits de diffusion et mettre à votre disposition des histoires de vos héroines préferées.

C’est tout d’abord le cas de CATY

L’auteur George Pondy, l’auteur de CATY surnommé auteur de ces dames, est connu pour être un grand admirateur des Femmes. Cela a amené l’artiste a penser comment dépeindre la force de ces dernières en utilisant sa créativité. Ainsi est né CATY.

CATY (cellule antiterroriste de Yaoundé) est une bande dessinée d’action qui met en avant le personnage principal nommé Jacky WABO. L’agent Wabo a pour mission, avec son équipe, de mettre un terme aux différentes attaques du terroriste Essono.

Elle porte beaucoup de responsabilité sur ses épaules et de nombreuses vies reposent sur elle. La tête haute, fixée sur son objectif qui est celui d’arrêter Essono, l’agent Wabo reste stratégique, use de toutes les techniques militaires pour mener sa mission à bien. Comment être une femme, a la tête une équipe d’assaut, porter la mort de ces coéquipiers et garder un sang-froid comme l’agent Wabo ? T’elle est l’agent Wabo, Une leader, battante, drôle, forte et belle qui sait ce qu’elle vaut et de quoi elle est capable.

Avoir notre Wonder Woman a la sauce Africaine avec un pistolet est très ingénieux. Mettre la femme de l’avant dans une bande dessinée sans toutefois qu’elle soit représentée dans une cuisine, mais d’une autre façade de la société ou tout les héros sont habituellement des hommes.  

Vous pouvez également retrouver  Mulatako, de Reine Dibussi qui nous plonge dans un univers futuriste. L’autrice Camerounaise se réapproprie le style “héroïc fantasy”, habituellement plutôt réservé aux hommes. Dans sa BD, Les filles et les femmes redeviennent reines, prêtresses, gouverneures ou combattantes dans une adaptation originale des grands mythes Camerounais.

Enfin, vous pouvez lire gratuitement les aventures de Aliya dans la BD éponyme de AN NINA, E.N Ejob et A. Legend. Aliya est une jeune, belle, et intelligente jeune femme qui semble ordinaire, mais ne l’est pas. Pour cause, Aliya détient un pouvoir dont elle-même n’a pas vraiment conscience. Appelée à chaque fois à retourner dans la civilisation de ses ancêtres où elle doit assumer sa fonction de reine héritière, tout en vivant dans un monde de civilisation contemporaine.

Eh oui, dans le monde du 9e Art Africain, les femmes valent autant que les hommes. Du moins, c’est le combat des auteurs depuis plusieurs décennies. Il va sans dire que Waandacomics s’intéresse de près à ce sujet, car nous sommes soucieux de ce que nos clientes soient valablement représentées.

Joyeuse journée internationale de la Femme à toutes et à tous! En lecture bien sûr.

Abonnez-vous!!!Ne ratez aucun des articles de Waanda Comics

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et ne ratez aucun article de Waanda Comics